Démarche et politique environnementale

La politique environnementale est au cœur des préoccupations de l'Aéroport de Bordeaux.

Bruit

Les efforts pour atténuer les nuisances sonores générées par les aéronefs dépendent de l'implication permanente de nombreux acteurs (constructeurs, compagnies, aviation civile, gestionnaire de l’aéroport...) aux compétences et leviers d'actions spécifiques.

Dans le cadre de son périmètre, l’exploitant aéroportuaire a mis en place les actions suivantes :

  • Depuis 2003, l’aéroport dispose d’un système de mesure du bruit et de suivi des trajectoires des avions. Il permet d’obtenir des informations fiables sur le bruit d’origine aéronautique et apporte des réponses précises aux interrogations des riverains. 
  • Un dispositif d’aide financière permet, depuis 2004, d’insonoriser les logements des riverains qui répondent à certaines conditions réglementaires.

Par ailleurs, afin de ne pas exposer immédiatement ou à terme de nouvelles populations aux nuisances sonores et préserver l'activité aéronautique, des règles d'urbanisme sont édictées et cartographiées dans un Plan d'Exposition au Bruit.

Énergie et Air

En tant qu’exploitant de la plateforme, la SA Aéroport de Bordeaux-Mérignac assure la production et la distribution de toutes les énergies nécessaires à son fonctionnement et à celui des activités hébergées. La raréfaction à terme de certaines ressources et le renchérissement des coûts conduisent à adopter une attention toute particulière à la maîtrise des consommations d'énergie, contribuant ainsi à l’amélioration de la qualité de l’air.
 

Production et distribution des énergies

Dans le cadre de son périmètre, l’exploitant aéroportuaire a mis en place les actions suivantes :

  • Depuis 2000, réalisation de campagnes ponctuelles par l’association agréée de mesure de la qualité de l’air en Nouvelle Aquitaine (Atmo Nouvelle-Aquitaine, anciennement AIRAQ) pour une meilleure connaissance de la qualité de l’air.
  • Utilisation de techniques économes en énergie comme les feux à diodes électroluminescentes LED pour le balisage des voies d'accès aux pistes ainsi que pour les parkings de stationnement.
  • Rénovation du système de régulation et des chaudières afin d’optimiser les consommations de gaz pour le chauffage.
  • Modification des points de consigne en chauffage et rafraîchissement des aérogares.
  • Mise en place de détecteurs de présence pour la commande d'éclairage.
  • Depuis 2017, choix d’une alimentation en électricité d’origine 100 % renouvelable.
  • À compter de 2019, déploiement progressif de l’alimentation des avions au sol par un convertisseur 400 Hz permettant de limiter l’utilisation des moteurs auxiliaires des avions ou des groupes électrogènes au sol, ainsi que des panneaux photovoltaïques et des bornes de recharge pour véhicules électriques sur une partie des parcs automobiles. 

L'implication des partenaires de la plateforme aéroportuaire est également très importante avec, entre autres : 

  • Le renouvellement constant des flottes par les compagnies aériennes.
  • Le remplacement progressif par les assistants de piste du matériel utilisant l'énergie fossile par du matériel électrique.

Eau

Les activités exercées sur les vastes surfaces imperméabilisées de la plateforme aéroportuaire produisent des eaux de ruissellement potentiellement polluantes. L'aéroport consomme également de l'eau potable et industrielle, rejetée sous forme d'eaux usées. La SA Aéroport de Bordeaux-Mérignac suit ces problématiques de près, dans un souci de gestion équilibrée des ressources.

Ainsi :

  • Le ratio de consommation d’eau ramené au nombre de passagers et au nombre de tonnes de fret transportées est stable depuis 2010. 
  • L’aéroport produit plus de 90 % de ses besoins en eau potable via un forage régulièrement contrôlé par un laboratoire agréé ainsi que par l’Agence Régionale de Santé.
  • Une station de traitement des eaux de ruissellement a été créée en 2015 sur le principal bassin versant de la plateforme (BV3 – 235 ha), permettant d’assurer un contrôle du débit et de la qualité des rejets en fonction des prescriptions de l’arrêté préfectoral correspondant.

Déchets

La politique de SA Aéroport de Bordeaux-Mérignac en la matière s’appuie sur la maîtrise de la production de déchets et l’amélioration de leur gestion pour un meilleur taux de tri et de valorisation.

  • Notre activité génère des déchets de l’ordre de 800 tonnes par an, et ce sans augmentation significative ces dernières années. Pour près de 80 % d’entre eux, il s’agit de déchets assimilables à des déchets ménagers.
  • En moyenne, 95 % de nos déchets sont recyclés. Les trois quarts sont revalorisés en énergie et le reste fait l'objet de valorisation matière.

Accessibilité

La desserte terrestre de l’aéroport et de son pôle aéronautique et spatial, véritables leviers de développement économique régional, est un enjeu majeur pour l’ensemble des salariés et des passagers.

Ainsi : 

  • L’aéroport encourage depuis de nombreuses années la métropole à améliorer la desserte en transports en commun de la zone aéroportuaire. La concrétisation de ce partenariat avec Bordeaux-Métropole se traduira, à l’horizon 2021-2022, par une extension de la ligne A du tramway jusqu’aux aérogares, ainsi que par la création d’une liaison en bus à haute performance entre l’aéroport et la gare de Pessac Alouette, permettant un accès direct à la gare Saint-Jean.
  • L’aéroport s’associe également aux entreprises du secteur aéronautique situées en périphérie de la zone aéroportuaire (faisant partie de l’Opération d’Intérêt Métropolitain de Bordeaux Aéroparc) afin d'optimiser les trajets domicile-travail des salariés, dans le cadre d’un plan de mobilité interentreprises.