Bordeaux, la vitrine de l'industrie aéronautique

Economie et tourisme

Publié le
Dassault Aviation

Le développement de Dassault Aviation

Dassault Aviation dont l’usine d’assemblage de ses Falcon et Rafale est basée à Bordeaux, annonce une très forte activité en 2019. L’État français a déjà réservé 180 Rafales au total. A l’étranger, 96 exemplaires ont été commandés par l’Égypte, le Qatar et l’Inde.

En avril, le tarmac de l’Aéroport de Bordeaux accueillera les pilotes qataris et indiens en formation sur Rafale. Le groupe prévoit en 2019 de livrer 45 Falcon et 26 Rafale export, ce qui se traduira par une forte hausse de son chiffre d’affaires. La région bordelaise est en première ligne pour les retombées économiques. Dassault possède quatre usines dans la région de Bordeaux, qui emploient en cumulé 3 000 salariés. Et les effectifs vont augmenter. Des recrutements, mais également des transferts de personnel des sites de Paris, dans le cadre du plan de transformation de l’avionneur, qui vise à rapprocher les ingénieurs qui conçoivent les avions, de ceux qui les produisent. De nouveaux bâtiments seront construits sur la plateforme bordelaise pour accueillir ses nouveaux salariés.

Le dynamisme d’Aerospace Valley

Basé dans le Sud-Ouest de la France, le pôle de compétitivité mondial Aerospace Valley constitue le premier bassin d’emplois européen dans le domaine de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués.

En février 2019, le gouvernement français a souligné son engagement aux côtés d’Aerospace Valley en renouvelant son label de pôle de compétitivité sur la période 2019-2022 qui témoigne bien du soutien à cette formidable dynamique. Aerospace Valley rassemble plus de 800 membres : grandes entreprises, PME, laboratoires de recherche, universités et Grandes Ecoles, collectivités, structures de développement économique…

Les grands défis prioritaires à venir pour ces membres : l’avion plus électrique, les systèmes de transports autonomes & connectés, l’industrie aéronautique du futur et l’économie des données.
Tout en s’inscrivant dans une coordination plus forte avec la filière nationale et une politique plus affirmée au niveau européen, l’ambition du Pôle est de confirmer le rang de 1er Pôle aéronautique et spatial mondial pour notre grand territoire de l’« Aerospace Valley » du Sud-Ouest de la France.

À lire aussi