Thessalonique
Thessalonique

Nouvelle destination

Thessalonique

Découvrez les merveilles de la Grèce continentale grâce à ce vol direct depuis Bordeaux

5 bonnes raisons d'y aller

Le marché Modiano-Kapani
Le marché Modiano-Kapani
C’est en flânant dans ce marché qu’on se rend compte de la proximité géographique et du lien historique que possède la ville avec les pays des Balkans et même de l’Orient. C’est un marché couvert aux parfums d’épices, où se marchande les produits frais venus de toute la région qui s’étend, rappelons-le, de l’Albanie à la Turquie.
Le Mont Olympe
Le Mont Olympe, demeure des dieux
Son ascension n’est pas des plus aisée, elle est même réservée aux alpinistes chevronnés. C’est le point culminant de la Grèce avec 2918 m, éternellement recouvert de neige. Zeus n’est pour ainsi dire, pas trop dérangé par les touristes. Le parc national qui l’entoure et les ruines antiques de Dion, sont eux bien plus faciles à découvrir.
Les sépultures royales de Verginia
Les sépultures royales de Verginia
La première capitale de l’ancien royaume macédonien ne fut redécouverte qu’au 19ème siècle. C’est un site majeur de l’Antiquité, où fut mis au jour, 11 tombeaux royaux, dont celui du monarque Philippe II, père d’Alexandre le Grand. Les sépultures restées inviolées ont livrés des trésors d’objets rares, ainsi qu’un témoignage architectural et pictural inestimable de cette époque.
La Chalcidique
Explorer la Chalcidique
Cette petite région au sud de Thessalonique est constituée de presqu’îles qui plongent dans la Mer Égée tels trois doigts. Kassandra est la plus animée, avec ses hôtels et ses discothèques, tandis que Sithonia est plus paisible et plus sauvage. En s’éloignant des ports, vous y trouverez rapidement des plages sauvages enchanteresses.
Athos le mont sacré
Athos le mont sacré
Une vingtaine de monastères sont établis autour de cette montagne sacrée de 2030 m, qui se jette littéralement dans la mer. C’est une république autonome qui n’admet que dix hommes étrangers non orthodoxes par jour, qui peuvent y pénétrer pour une courte retraite spirituelle. Il vaut mieux donc opter pour une croisière, qui en fera le tour.

À voir / à faire

Culture et Histoire

Le Musée Archéologique

Le Musée Archéologique

Il expose les plus belles pièces archéologiques mises au jour dans toute la Macédoine. Ce fut un royaume hellénique à part entière à partir du 8ème siècle av. J.C. qui demeura indépendant jusqu’en 146 av. J.C. lorsqu’elle fut conquise par les romains. Le musée conserve des pièces remarquables comme le Cratère de Derveni, une énorme jarre faite d’étain et de cuivre pesant plus de 40 kg et qui représente les noces d’Ariane et de Dyonisos, ou bien le Trésor de Sindos avec ses nombreux bijoux royaux.

Églises byzantines

Une quinzaine de monuments paléochrétiens et byzantins de Thessalonique sont classés au patrimoine de l’humanité, c’est vous dire leur importance. Architecture remarquable, mosaïques grandioses ou icônes religieuses, elles ont chacune leur charme mais aussi chacune leurs horaires ! Il faut prendre en compte que la plupart d’entre-elles furent converties en mosquées pendant près de cinq siècles, ce qui ne fait qu’accroitre leur intérêt.

La ville haute

Ville haute

Contrairement au centre qui a plutôt l’aspect d’une métropole moderne (de plus d’un million d’habitant), la ville haute a su garder son charme d’antan, celui d’une véritable cité des Balkans. Après avoir gravi de nombreuses marches, vous y découvrirez de belles demeures ottomanes entourées de jardins méditerranéens, et des rues pittoresques ou se tiennent des petits cafés.

La Tour Blanche, symbole de la ville

Cette fortification est intimement liée à l’histoire byzantine de la ville. Après avoir servie de prison et de peloton d’exécution, les turcs ont blanchi les murs à la chaux pour laver sa réputation. Elle acquît ainsi son nom actuel, même si maintenant on voit directement la pierre sur ces contours. À l’intérieur, un musée retrace cette période de l’histoire tandis qu’au sommet, on profite d’une vue panoramique sur le port.

Sortir

Île de Thasos

Île de Thasos

La plus septentrionale des îles grecques fut colonisée très tôt (680 av J.C.), quand les colons grecs y trouvèrent du marbre et même de l’or, en plus du bois en abondance. En résulte des vestiges archéologiques remarquables de temples, d’agora, d’acropoles et de théâtres. Une île tranquille où séjourner quelques jours entre mer et montagne.

Les Ladadika

Ce quartier près du port est presque le seul à avoir survécu au grand incendie de 1917. Pourtant, c’est celui des anciennes huileries. Les entrepôts de brique ont été restaurés et transformés pour la plupart en bars et restaurants. C’est le bon endroit pour sortir prendre un verre et dîner, surtout qu’il est fermé à la circulation automobile.

Pella

Pella

La seconde capitale du royaume de Macédoine vue naître le célèbre Alexandre le Grand. On peut encore y observer les ruines du palais ainsi que de superbes mosaïques et colonnades conservées in situ. En déambulant sur le site, on peut imaginer l’opulence et le confort de l’époque qui n’avait rien à envier à Athènes ou Sparte. Le musée attenant vous aidera à comprendre l’histoire et l’importance de cette cité, qui participa grandement à la diffusion des arts, de la démocratie et de la philosophie grecs.

Le Rebetiko

À l’issue de la guerre gréco-turque en 1922, des milliers d’exilés qui vivaient de l’autre côté du Bosphore (parfois depuis l’Antiquité), durent fuir la Turquie et l’Asie mineur, pour revenir vivre dans leur pays d’origine, la Grèce, majoritairement à Thessalonique. Ils emportèrent avec eux leurs instruments et créèrent un style musical à part entière, pour exprimer leurs souffrances. Les mélopées nostalgiques se mélangent aux rythmes orientaux et au folklore grec, pour former le rebetiko. Quelques bars de la vieille ville résonnent encore au son de ces chants lancinants, qui racontent l’histoire et le quotidien, faits de joies, d’amour et de misères.

Gastronomie

Vins de Thessalonique

Le nord de la Grèce bénéficie d’un climat propice à la culture de la vigne. C’est la plus grande région productrice du pays. Les cépages internationaux côtoient les variétés endémiques comme le xinomavro qui produit des vins rouge secs, riches en tannins.

Délices ottomans

Les zaharoplasteia sont des pâtisseries d’origine turque qui font la part belle aux différentes noix et miels régionaux. Il y a bien sur l’incontournable Baklava, mais aussi les doigts du vizir, des gâteaux au sirop qui sont fourrés à la crème ou le hanoum bourek, un friand aux raisins secs, cacahuètes et à la crème.

Informations pratiques

Durée du vol

3h

Décalage horaire

+1h GMT

Monnaie

Euro

Distance

1970 km

Températures moyennes

Printemps

20°C (max 32°C)

Été

28°C (max 37°C)

Automne

15°C (max 25°C)

Hiver

10°C (max 20°C)

À découvrir dans le même pays

Vous aimerez aussi

* Les informations sont données à titre indicatif. Des modifications de programme et horaires peuvent intervenir à tout moment et sans préavis. Se renseigner auprès des compagnies aériennes.

background-prepopin
Inscription newsletter

Recevez en avant-première bons plans et nouvelles destinations